Category: Évènements

Une journée internationale pour réduire l’empreinte écologique de sa boîte courriels

L’impact du numérique sur l’environnement n’est pas virutel, notre comportement sur le web et avec la technologie participe activement à créer des gaz à effet de serre.

Dans le monde, 8 à 10 milliards de courriels sont envoyés chaque heure. En moyenne, un courriel stocké 1 an génère 10 g de CO2. Comment est-ce possible? Pour cela, il faut comprendre le cheminement de nos messages, parce qu’une donnée va parcourir autour de 15 000 km.

La route de l’information

Le CO2 généré provient d’abord de (1) l’appareil sur lequel le message est émis, il se rend ensuite dans un premier centre de données [data center] (2) où l’information est analysée, stockée et gérée, puis elle part vers un second centre de données (3), celle du fournisseur du récepteur du message. L’information est de nouveau analysée, stockée et gérée, puis envoyée sur l’appareil du destinataire (4). Son long voyage se fera grâce à des kilomètres de câbles et composants issus de métaux et ressources naturelles (5).

Les centres de données (2 et 3) son énergivores en électricité parce que les machines doivent fonctionner nuit et jour à longueur d’année et nécessitent de grands climatiseurs pour éviter les surchauffes. L’autoroute de l’information, ces câbles qui permettent à nos e-messages de circuler (5) sont en réalité un ensemble de routeurs, aiguillages, antennes et tous utilisent des métaux rares qui sont non renouvelables.

Voici donc pourquoi nos courriels ont un poids en CO2 qui n’a rien de virtuel!

© Luc Bourgeois – FICTIS.ORG

Que peut-on faire?

La première chose à faire est de réaliser l’impact environnemental de ce que nous stockons, recherchons et diffusons sur le web. Et de mettre en place quelques stratégies :

  • Envoyer moins de courriels
  • Ne pas multiplier inutilement les destinataires et ne pas automatiquement « répondre à tous »
  • Éviter les images lourdes en signature de courriels
  • Vider régulièrement sa boite de courriels, en particulier celles avec des pièces jointes
  • Installer un logiciel antispam
  • Conserver les courriels importants en PDF et les stocker localement
  • Travailler en réseau sur des documents importants au lieu de se les envoyer par courriel
  • Inscrire après sa signature une mention visant à mobilier vos destinataires « Faites un geste pour la planète en effaçant ce courriel dès qu’il ne sera plus nécessaire. Les messages contenants des pièces jointes sont particulièrement polluants, n’oubliez pas de faire un ménage régulier dans votre messagerie. »
  • Ne pas s’abonner à trop d’infolettres

Si nous supprimions 100 courriels de notre boite de courriels, nous diminuons le CO2 de 1 kg.

Dans le but de mobiliser à l’impact du numérique sur les gaz à effets de serre, nous lançons La Journée internationale du grand nettoyage de sa boite courriel, le 17 janvier! Aidez-nous à partager la nouvelle. 


Paola coach art oratoire

À propos de l’auteur de l’article :

Paola est spécialiste en stratégie de contenu, en structure pédagogique et en recherches scientifiques.  

Anthropologue, ayant travaillé plusieurs années en Océanie et dans beaucoup de bibliothèques, elle est formée à la recherche, à la sémantique, à l’art oratoire et à la rédaction. C’est à son poste de directrice du marketing et des communications, occupé jusqu’en 2016, qu’elle a rencontré l’idée de La Slide. Elle aide ses clients à travailler le contenu de leurs présentations pour renforcer leur message.

Design | Conseil | Photographie

Read More

Comment bien commencer sa conférence 

Débuter conférence

Avant de rédiger cet article, j’ai mené mes recherches pour considérer ce que les autres spécialistes disent sur comment bien commencer une conférence. En tapant ces mots clefs sur Google, on se retrouve rapidement sur YouTube et la plupart des coachs donnent des exemples tirés de présentations TED.

Voici un résumé.

Selon Andrii Sedniev, l’auteur de Magic of public Speaking, l’auditoire décide en 7 secondes s’il vous aime et après 30 secondes s’ils vont vous écouter ou non. Partant de là, trois options sont proposées pour commencer sa conférence :

  • Commencer par une histoire personnelle
  • Poser une question provocante
  • Faire une déclaration percutante

« Quand j’avais 9 ans… »

J’aime particulièrement l’introduction de Susane Caïn qui parle de « La force des introvertis ». Elle commence par une anecdote en s’accompagnant d’un accessoire : son sac rempli de livres. C’est une excellente tactique qui donne de la contenance, rassure l’intervenant et interpelle le public. « Mais que cache-t-elle dans ce gros sac ? ». Elle combine plusieurs stratégies telles que l’accessoire, l’anecdote personnelle et une phrase comique. Ce dernier élément est particulièrement osé pour une introvertie, mais gageons qu’en tant que coach, elle s’est entraînée très rigoureusement et que son attitude enthousiaste contribue à son audace !

 

« Qu’est-ce que les Français font mieux que les autres ? »

Dans un style assez différent, nous trouvons Cédric Villany qui commence sa conférence TED « Les maths sont fondamentalement sexy ! » de manière classique dans ce contexte, par une question légère qui laisse une ambiguïté sur le sérieux de la réponse à apporter. Il lève tout de suite le voile en y répondant avec humour. Le ton est donné, le public est connecté ! Ce choix d’ouverture est très pertinent puisqu’il aborde un sujet d’apparence complexe et prétendument peu attirant.

 

« Vous entendez ce bruit ? »

Une de mes présentations de la famille TED préférée c’est celle de Will Stephen « Comment avoir l’air intelligent en faisant une conférence à TEDx talk ». Il n’y parle… de rien ! Il n’a absolument rien à dire. Cependant, il s’adonne à un exercice bien plus difficile qu’il n’y parait, en dévoilant les secrets de la prosodie. Il extrait le contenu du discours pour déplier les ressorts du contenant : moduler sa voix, utiliser le silence, contrôler le rythme de parole et les intonations… Grâce à tous ces éléments, il est capable de nous communiquer une foule d’émotions sans avoir rien dit ! C’est beau la voix humaine. Lui aussi commence par une question. Mais celle-ci est impossible, c’est-à-dire que le public ne peut même pas suggérer une réponse. « Vous entendez ce bruit ? » En faisant cela, il retarde l’impression que l’auditoire va se faire de lui : est-ce un imposteur, un comique, un gars antipathique *? D’ailleurs au fur et à mesure de sa conférence on voit que le public réagit de plus en plus.

*D'ailleurs c'est effectivement un humoriste / acteur / écrivain

 

« Bonjour, bonsoir, peu importe… ouh ouh ouh ouh ouh »

La célèbre Jane Goodall spécialiste des chimpanzés opte pour une entrée percutante en réalisant un cri de singe. Faut oser, mais ça marche ! Ce n’est pas une approche que je recommanderais à une personne anxieuse de parler en public, mais faire une déclaration surprenante peut se faire de mille façons.

 

Et si on regardait autre chose que les TED ?

Qu’ont en commun toutes ces conférences TED ? Ce sont des formats courts qui mettent en scène l’intervenant à la manière d’un show et ils ont un objectif marketing visant à placer un produit/cause/service.

Sont-ils des exemples pertinents ? Oui, mais ce ne sont pas les seuls ! Ils nous font oublier, comme le démontre si bien Will Stephen, qu’il y a un contenu et que celui-ci ne se résume pas aux 7 premières secondes ou aux 30 premières secondes… Parce qu’en réalité pendant une conférence les cerveaux de nos spectateurs se déconnectent et se reconnectent continuellement. Allons voir d’autres conférences, que je connais mieux puisque je viens de cet univers-là.

J’ai eu la chance de travailler auprès de grands chercheurs issus des sciences humaines. On ne compte plus le nombre de conférences que ces scientifiques donnent chaque année, mais on sait que leurs contributions augmentent notre savoir et transforment nos perceptions du monde.

Maurice Godelier a une manière très directe de capter l’attention ! Il le fait individuellement, car il a l’habitude originale de tutoyer son auditoire. Selon les conférences, il débute par une anecdote personnelle qui énonce une théorie communément admise et annonce qu’il va prouver son contraire ! D’autres fois, il démarre par un aveu, par exemple à l’Université de Genève en janvier 2017, au début de laquelle, il dit qu’il va changer son introduction et commencer par la conclusion pour s’adapter aux interventions qui avaient eu lieu avant la sienne. Cette capacité à s’adapter au contexte et à ceux qui nous entourent est probablement le secret le mieux gardé des débuts de présentations. C’est un secret que les conférences TED ne disent pas.

À nouveau je pose la question : qu’ont en commun les conférenciers des milieux universitaires et scientifiques ? Ils commencent par énoncer le sujet ! « De quoi va-t-on parler aujourd’hui ? » Voilà une entrée en matière que mes recherches Google ne m’ont pas dites ! Pourtant, on revient à l’essentiel d’une conférence : le contenu ! Le message compte plus que n’importe quoi, il est la raison pour laquelle vous et votre auditoire êtes là.

Le meilleur conseil que vous recevrez pour débuter convenablement votre conférence c’est celui-ci : « prenez soin de votre contenu et soyez vous-même ! » En vous appuyant sur votre contenu, vous trouverez la manière la plus authentique, celle qui vous ressemble, pour traverser les premières minutes qui sont généralement les plus stressantes.  

Paola coach art oratoire

À propos de l’auteur de l’article :

Paola est spécialiste en analyse de contenu et en prise de parole.  

Anthropologue, ayant travaillé plusieurs années en Océanie sur une île de pirates et dans beaucoup de bibliothèques, elle est formée à la recherche, à la sémantique, à l’art oratoire et à la rédaction. C’est à son poste de directrice du marketing et des communications, occupé jusqu’en 2016, qu’elle a rencontré l’idée de La Slide. Elle aide ses clients à travailler le contenu de leurs présentations pour renforcer leur message.

Design | Conseil | Photographie

Read More

Pourquoi un guide des conférenciers ?

L’équipe de La Slide dévoile son tout premier e-book qui s’adresse aux conférencières et conférenciers sans limites d’expérience ou d’expertise.

Après 4 ans à préparer et gérer les discours publics du président d’une entreprise québécoise, j’ai voulu créer un guide utile et pratique pour les orateurs en résolvant les problèmes que nous rencontrons presque toujours. J’ai ainsi réfléchi à une boîte à outils visant à faciliter l’organisation d’une conférence : to do list des choses à ne pas oublier, les questions à poser aux commanditaires… Pour tout vous dire, j’ai voulu résoudre toutes les problématiques qui revenaient à chaque nouvelle présentation que je préparais. Je suis bien heureuse de vous les partager en espérant que cela participera à augmenter votre efficacité et à optimiser votre organisation. La boîte à outils saura vous accompagner durablement dans vos prestations. 

Ce e-book présente également les techniques oratoires, les erreurs à éviter, la gestion du stress, la structure d’un bon plan pour créer son contenu. Il aborde des notions mal connues telles que la prosodie ou encore des sujets très tendance comme le storytelling. Durant 4 années, j’ai assisté à un très grand nombre de conférences de diverses formes (ateliers, discussions, pitch, pecha kucha, grand oral, Ted…) et c’est encore une fois grâce à ces expériences et aux 12 années en recherche et enseignement universitaire qui les ont précédées que j’ai réuni les conseils les plus pertinents que vous trouverez ici.

Ce e-book a été conçu dans le but de faciliter la création d’une conférence, de diminuer les pertes de temps pour se concentrer sur ce qui compte vraiment : le message et la manière de livrer ce message. Notre mission est de participer à la diffusion des connaissances grâce au partage, c’est pour cette raison que nous sommes heureux de vous offrir gratuitement ce e-book disponible dès maintenant sur notre site web laslide.com.   

Un grand merci à Nicolas, notre extraordinaire directeur de création, qui a entièrement designé ce livre avec le talent et le perfectionnisme qu’on lui connait.

Toute l’équipe de La Slide vous souhaite une bonne lecture et n’hésitez pas à nous écrire un mot s’il joue son rôle en vous accompagnant dans votre quotidien d’orateur.

Obtenez votre exemplaire du guide des conférenciers


Télécharger le E-Book

Paola coach art oratoire

À propos de l’auteur de l’article :

Paola est spécialiste en prise de parole et en analyse de contenu.  

Anthropologue, ayant travaillé plusieurs années en Océanie sur une île de pirates et dans beaucoup de bibliothèques, elle est formée à la recherche, à la sémantique, à l’art oratoire et à la rédaction. C’est à son poste de directrice du marketing et des communications, occupé jusqu’en 2016, qu’elle a rencontré l’idée de La Slide. Elle aide ses clients à travailler le contenu de leurs présentations pour renforcer leur message.

Design | Coaching | Photographie


Voir nos services

Read More

2 conseils simples pour illustrer ses designs PowerPoint ou Keynote

Publications blogue conseil

Les slides remplies de textes sont à éviter. Elles font perdre l’attention du public qui lit au lieu d’écouter, ce qui est regrettable puisque les personnes se déplacent pour vous voir. Notre expert nous donne quelques conseils pour illustrer ses designs PowerPoint ou Keynote.

Remplacer les textes par des images

Laissez des photos illustrer vos propos. La force d’une image, lorsqu’elle est bien choisie, c’est qu’elle permet d’appuyer une idée et de la rendre marquante. Cela enrichit votre contenu et vous donne des repères dans votre discours.

Bien choisir ses illustrations

Le public réagit mieux aux images personnelles non issues des banques d’images. Ainsi, vous gagneriez à intégrer des visuels qui parlent réellement de vous : la vie au sein de votre entreprise, votre quotidien d’auteur, vos produits, vos constructions… Mais attention à la qualité de vos images! Faites appel à un photographe. Votre professionnalisme et votre crédibilité sont renforcés grâce à des visuels impeccables et cohérents.

Ne manquez pas tous les conseils aux conférenciers dans notre prochain E-Book, sortie prévue 1er février 2018! 

Design | Coaching | Photographie


Découvrez nos services

Read More

Les erreurs à éviter en conférence

Vous avez accepté une nouvelle conférence et souhaitez perfectionner votre performance auprès du public. Voici les erreurs à ne pas commettre :

Négliger les visuels

Les slides qui accompagnent vos présentations parlent de vous. La cohérence entre votre image de marque et vos interventions publiques fait rayonner l’excellence de vos produits ou services. Les conférences ayant de beaux visuels professionnels, attractifs et homogènes, obtiennent de meilleures rétroactions de la part des spectateurs.

Mettre trop de textes

L’œil est naturellement attiré par les textes, comme lorsqu’on regarde un film sous-titré. De la même manière, en conférence, les spectateurs vont perdre l’attention qu’ils vous portent si les visuels contiennent trop de textes.

Lire au lieu de connecter

Lorsqu’on intègre trop de textes dans nos visuels, on a tendance à lire. Or, le public déteste ces pratiques, car il se sent floué. Préférez les petites fiches à garder au creux de la main pour avoir des repères rapides.

Faire sa publicité ostensiblement 

Donner une conférence est une belle occasion de présenter ses produits ou services, mais cela demande de la subtilité pour ne pas fâcher son audience. La technique de l’entonnoir est particulièrement utile. Il faut commencer par offrir des informations qui ont une réelle valeur pour le public et terminer par son placement de produit.

Perdre son message de vue

Souvent, lorsqu’on crée une conférence on a tendance à vouloir trop en dire. Le message central est mal ciblé ou il se retrouve perdu au cours du discours. Certains conférenciers finissent même par se contredire. Pour éviter ces travers, il faut impérativement deux éléments : toujours garder sous les yeux une fiche décrivant votre message principal et faire un plan (dialectique, analytique ou thématique) avant d’entamer la rédaction de votre script.

À vos agendas! L’équipe LaSlide prépare un Guide des conférenciers comprenant des conseils et une boite à outils pratique, ne manquez pas le lancement : 1er mai 2018.

Design | Coaching | Photo


Découvrir nos services

Read More
#zikzag_button_6147c0959946f { color: rgba(255,255,255,1); }#zikzag_button_6147c0959946f:hover { color: rgba(0,0,0,1); }#zikzag_button_6147c0959946f { border-color: rgba(49,49,49, 1); background-color: rgba(235,93,28,1); }#zikzag_button_6147c0959946f:hover { border-color: rgba(49,49,49, 1); background-color: rgba(255,255,255,1); }